Interview – Yann Gobert (Aventurier)

Cet aventurier – photographe – gra­phiste, originaire de Seine et Marne à 60 km de Paris, a toujours un nouveau projet d’aventure dans un coin de sa tête. Pour HOM, il est parti aux pieds des Alpes, shooter et tester la nouvelle collection. Rencontre avec un aventurier des temps modernes.

Tu es plus aventurier ou graphiste séden­taire ?

L’un ne va pas sans l’autre. Mes voyages et mes rencontres nourrissent mon tra­vail et me donnent envie de débuter de nouveaux projets. J’aime la découverte aussi bien dans le voyage que dans les images.

Quelles sont les éventuelles mésaven­tures que tu peux avoir si tu as un mau­vais sous-vêtement ?

Quand je fais un sport d’endurance comme un ultra-trail, la moindre cou­ture peut devenir un supplice et donc me blesser. J’ai abandonné une fois sur une course, au bout de 50 km, je n’étais ni fatigué ni blessé mais brûlé par le textile d’un short…

Donc quels sont les critères d’un hyper actif lorsqu’il choisi un sous-vêtement ?

Il faut qu’il soit : respirant, en matières naturelles avec des coutures plates.

Tu as une préférence pour le boxer, le ca­leçon ou le slip ?

Je suis plutôt boxer car il y a moins de risque de frottements lors des courses à pied ou en vélo. Et puis j’aime bien le look moderne et contemporain.

Si tu avais une innovation à apporter sur un sous-vêtement ou vêtement HOM ce serait laquelle ?

On pourrait imaginer une ligne en mé­rinos, c’est une matière naturellement respirante et douce.

Quels sont les prochains challenges que tu t’es fixé de relever ?

Randonner 10 jours en autonomie dans les Pyrénées par les crêtes et participer à une course à pied de 160 km autour de Grenoble fin août.

www.yanngobert.com

Comments are closed.